Élégies d'Auschwitz - 2009

Le documentaire « Élégies d’Auschwitz » suit l’Ensemble Voix Etouffees et son chef d’orchestre Amaury du Closel lors d’un concert à Auschwitz. Ce sont  les spécialistes mondialement reconnus pour leurs recherches et leur interprétation des œuvres des compositeurs qui furent, pendant les années 1933-1945, victimes du nazisme, tout d’abord dans la sphère culturelle germanique, puis dans l’Europe occupée. Le documentaire  raconte l’engagement d’Amaury du Closel et de son orchestre en deux grandes étapes, symbolisant le passé et l’avenir. La première étape commence par la visite du camp, la découverte des instruments des orchestres dans les archives du Musée – qui, chose très rare – a donné son accord pour ce tournage. La visite de Birkenau donne l’occasion d’évoquer le rôle de la musique dans le camp. Le groupe prend conscience de son rôle de « passeur de mémoire », rôle d’autant plus important qu’avec la disparition des derniers survivants de la déportation se pose la question de la transmission de l’Histoire de la Shoah.

Une deuxième partie est plus centrée sur le travail du groupe à l’école de musique d’Oswiecim, dont les élèves ignorent tout de la vie musicale du camp. Cette ignorance permet d’évoquer le fait qu’Oswiecim, la ville polonaise actuelle sur le territoire de laquelle fût construit le camp de travail d’Auschwitz I et le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, fût une ville à forte population juive avant-guerre, et rejette aujourd’hui le voisinage encombrant du camp.